Accueil du site > Politique > Rennes Municipales 2008 > Les Verts se réservent le droit d’engager une procédure judiciaire...

Les Verts se réservent le droit d’engager une procédure judiciaire...

lundi 25 février 2008

Rennes Verte et Solidaire

Les Verts se réservent le droit d’engager une procédure afin de solliciter une expertise judiciaire sur le vrai bilan comptable de Véolia / CGE (ex-vivendi) concernant la gestion de l’eau à Rennes

Lors de la conférence de presse du 25 février, Les verts ont présentés une série de documents venant à l’appui du constat déplorable sur la gestion de la production et de la distribution l’eau à Rennes déléguée à la multinationale Véolia /CGE .

Les documents ont permis de justifier la totalité des critiques portées par Les Verts sur la gestion opaque de l’eau à Rennes, l’absence d’un réel contrôle sur une multitude de charges facturées aux usagers, les négligences environnementales entretenus par ce type de délégation de service public.

Une note de Véolia en direction de ses directeurs régionaux précise comment ces dirigeants doivent aborder la question du prix de l’eau : « La marge indiquée en bas d’un Compte Rendu Financier résulte de choix subjectifs faits par l’entreprise… D’autres choix auraient conduits à extérioriser une autre valeur de marge… sans pour autant, pouvoir dire que l’une est plus vraie que l’autre ». Dit autrement, le prix de l’eau facturé aux usagers ne correspond en rien à la valeur du service rendu.

A partir des comptes- rendus financiers fournis par Véolia à la Ville de 2003 à 2006, les points suivants ont, entre autres, été exposés :

- 12 % de frais facturés par Véolia sont émis sans justification comptable : 900 000 euros annuels payés par les rennais(es) et non justifiés…

- Véolia fait payer la « participation de ses salariés » et son « impôt sur les sociétés » aux citoyens rennais(es)

- retient sur le règlement de chaque usager des frais forfaitaires de contentieux et de recouvrement, même quand les foyers règlent leur facture ;

Les Verts ont enfin dévoilé un document interne de Véolia, intitulé « Perception et attentes des élus », où sont présentés, noir sur blanc, les objectifs fixés aux dirigeants du groupe, lesquels passent par :

- « Assurer le suivi relationnel des experts des élus (lobbying, formation, conseil) »

- « La nécessité de développer des actions de suivi relationnel et commercial vers les élus… »

- « Se positionner sur la pédagogie des usagers » notamment le « … renchérissement inévitable sur le prix de l’eau. »

Les Verts ont ainsi démontré, documents à l’appui, que les objectifs de Véolia / CGE ( partagés par certains élus), sont bien loin des réels besoins des usagers-citoyens.

Au vu de la gravité de la situation, Les Verts se réservent le droit d’engager une procédure afin de solliciter une expertise judiciaire sur le vrai bilan comptable de cette multinationale, a l’instar de ce qui a été réalisé par d’autres communes, tel que Bordeaux qui vient de se faire rembourser 233 millions d’euros, surfacturés aux usagers de l’eau, pour la période de 1996 à 2005.

Les Verts ont convaincu Bertrand DELANOE de mettre un terme au contrat avec VEOLIA et de revenir à une gestion publique de l’eau à Paris ; A Rennes, Les Verts sont plus que jamais décidés à poursuivre la bataille pour que le prix payé par l’usager et citoyen corresponde enfin à la valeur réelle du service qu’il reçoit.

Nicole Kiil-Nielsen

et l’équipe de la liste Rennes verte et Solidaire

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0