Accueil du site > Politique > Rennes Municipales 2008 > Le code de la rue n’est pas une fantaisie écologique mais une nouvelle (...)

Le code de la rue n’est pas une fantaisie écologique mais une nouvelle philosophie de la Ville

jeudi 28 février 2008

Rennes Verte et Solidaire

Notre société partage désormais le constat des Verts en matière d’environnement et d’écologie. L’exemple de l’utilisation de l’automobile en témoigne : son caractère polluant, le danger qu’elle représente pour la santé de tous, l’augmentation du prix de l’essence, la fin annoncée du pétrole... sont autant de signes qui obligent à envisager des alternatives. Les autres partis politiques s’en emparent donc comme un « thème de campagne ».

Cependant, une mise au point s’impose : si Les Verts n’ont pas l’exclusivité de la question écologique, ils ont néanmoins une légitimité historique et une réelle crédibilité dans le projet proposé aux Rennais(es).

Pour reprendre l’exemple de la voiture, nous n’avons aucune ambiguïté : en ville, on ne parle pas de route mais de rue. C’est pourtant le code de la route qui régit notre quotidien ! Nos propositions, regroupées dans un vrai « Code de la rue », nous amène à appréhender notre cité avec une nouvelle philosophie :

- prioriser les déplacements doux comme le vélo et la marche à pied,

- sécuriser nos déplacements quotidiens (110 piétons et cyclistes victimes d’accidents en 2007),

- protéger les plus faibles,

- et trouver des solutions adaptées à chacun, en prenant le temps d’une réelle concertation avec les citoyens et la société civile.

Nous condamnons suffisamment les « passages en force » de politiques publiques pour envisager sereinement le temps de la pédagogie et de la démocratie active autour des nouveaux enjeux des déplacements au sein de notre ville et de l’agglomération. Ce choix de société que nous faisons ne repose en rien sur une « fantaisie » ou sur une « politique d’image » due à la campagne électorale mais est au contraire le fruit d’un engagement cohérent où nos paroles sont en accord avec nos actes : nous ne défaisons pas la nuit ce que nous construisons le jour.

En ces temps de récupération allègre de certaines de nos idées par d’autres partis, il est bon de rappeler que l’écologie n’est pas un secteur d’intervention mais qu’il repose bien sur une vision globale d’une société respectueuse de notre terre et des hommes qui y vivent. Cela commence à Rennes et aujourd’hui. Ainsi, nous proposons donc aux candidats qui le souhaite de poursuivre leur « apprentissage » sur notre site internet qui contient de nombreuses références bibliographiques et des documents sur l’histoire de l’écologie politique (www.rennes-verte-et-solidair...).

Sylviane Rault

et l’équipe de Rennes Verte et Solidaire

Rennes, le 27 février 2008

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0