Accueil du site > Politique > Rennes Municipales 2008 > La bourse s’écroule, qui va payer pour Véolia ?

La bourse s’écroule, qui va payer pour Véolia ?

mardi 29 janvier 2008

Communiqué : Rennes Verte et solidaire

La bourse et les valeurs des multinationales s’écroulent : qui va payer ?
Le slogan que nous aimons véhiculer « Agir local, penser global » illustre au mieux la situation actuelle des bourses du monde entier et les conséquences que cela va avoir pour les citoyens au niveau local. Faut-il rappeler que nombre de services publics à l’échelle de Rennes et de Rennes Métropole sont confiés à des multinationales.

L’exemple de VEOLIA en témoigne :

- L’eau est gérée par cette multinationale depuis 125 ans à Rennes…

- La collecte et le tri des déchets, Netra Onyx, filiale de VEOLIA.

- Le chauffage urbain à Beauregard et Villejean, Sobrec, filiale de Dalkia, propriété de VEOLIA / EDF.

A l’heure où les politiques découvrent et s’emparent du discours sur le développement durable, nous dénonçons la prégnance de multinationales comme VEOLIA sur notre quotidien : leurs objectifs financiers ne sont pas les mêmes que ceux de notre collectivité qui doit avant tout préserver la qualité de l’eau, en réduire la consommation et réduire la production de déchets.

Les Verts s’inquiètent de cette situation et alertent les rennaises et les rennais : qui peut nous faire croire que les actionnaires des multinationales, qui pour la plupart d’entre eux n’habitent pas en France, vont faire l’impasse sur leurs bénéfices pour atténuer leur perte en bourse (- 12 % depuis le début de l’année à la bourse de Paris) ?

Nous connaissons malheureusement la réponse. Ce sont les citoyens qui vont payer à double titre :

- Les salariés rennais des multinationales trinqueront : licenciements, blocage de salaires, délocalisations…

- Les contribuables verront la note sur leur facture ou sur leur feuille d’impôts locaux.

Nous ne pouvons plus laisser, des élus sans conscience politique et sans vision citoyenne de la gestion des biens publics, continuer à nous faire payer l’addition et à mettre en danger nos situations individuelles et collectives !

Les Verts appellent les rennaises et les rennais à soutenir leur démarche : le pouvoir des multinationales est devenu trop prégnant dans notre vie quotidienne et il est temps de mettre un terme aux nombreux contrats de délégation de service public dans notre ville.

Nos réunions publiques abordent régulièrement ces enjeux avec l’appui de nombreux témoins : la prochaine réunion publique de la liste « Rennes Verte et Solidaire », à 20 h 30 le 31 janvier à la Maison de Quartier de Villejean, sera consacrée à la gestion de l’eau à Rennes par VEOLIA.

Christophe Mongermont, Secrétaire général des syndicats Force Ouvrière chez VEOLIA témoignera de son expérience sur la question. Nous y attendons tous les rennaises et les rennais qui souhaitent en savoir plus sur cet enjeu d’intérêt collectif.

Nicole Kiil-Nielsen et l’équipe de Rennes Verte et solidaire

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0